Alerte! La réforme de la voie pro menace le lycée professionnel! Grève le 6 février !

REFORME DE LA VOIE PROFESSIONNELLE: 3 COUPLETS UN REFRAIN!

CE QUE CHANTENT LES ORGANISATIONS PATRONALES…
Les organisations patronales sont porteuses d’un projet pour l’école. Le Medef a écrit un Manifeste pour l’Education, l’Enseignement Supérieur et l’apprentissage.

Il crie haut et fort que l’école est responsable du chômage et que le système éducatif doit rendre les jeunes employables[…]

Pour la voie professionnelle, il prône l’apprentissage comme voie d’excellence, mais un apprentissage géré par l’entreprise.
Ainsi, le Medef critique l’actuelle « inflation règlementaire en matière d’apprentissage et de stages », nous rappelant ainsi son aversion pour les codes, lois et règles dans la sphère du travail. […]

 CE QUE CHANTE LE GOUVERNEMENT…
Il propose une réforme de la formation professionnelle dans son ensemble dans un Document d’orientation et à travers ses négociations sur l’apprentissage.
Cette réforme englobe la formation continue et la formation initiale. Il fredonne que la solution contre le chômage est un système de certifications adaptées aux besoins des entreprises.
Pour la formation des jeunes, il veut développer l’apprentissage en « plaçant les entreprises au cœur du nouveau système ». La formation par alternance doit répondre « aux besoins des entreprises » et « aux attentes des jeunes » (dans ce sens-là). Il faut rénover le système de certification en faisant un système fondé sur les « compétences ». Les formations doivent « répondre aux besoins actuels et futurs de recrutement » et les aides et taxes pour l’apprentissage doivent être orientées « vers les besoins à court et moyens termes de l’entreprises ».[…]

Pour la voie pro sous statut scolaire Une commission présidée par une chef d’entreprise, députée LREM, et un chef cuisinier a eu un mois pour formuler des propositions pour la voie pro sous statut scolaire. Elle est sur le même tempo que les groupes de travail sur l’apprentissage et celui sur la réforme du bac général et technologique. Au vu des paroles et du rythme, c’est le gouvernement qui semble avoir plagié le Medef.[…]

CE QUE CHANTENT LES RÉGIONS…
L’Association des Régions de France a dénoncé dans les médias « une privatisation de l’apprentissage» face au projet du gouvernement et du Medef.
Les régions ont eu des dissonances avec les « branches professionnelles » (comprenez les organisations patronales) pour le contrôle de la voie professionnelle mais en fait, elles proposent la même chose dans leur 18 réformes pour relever les défis de la société des compétences et de la bataille pour l’emploi. Elles veulent notamment renforcer les mutualisations entre CFA et Lycées professionnels pour les plateaux techniques et les enseignants et formateurs, renforcer l’articulation lycée professionnel et entreprise par la valorisation de l’alternance, la présidence des conseils d’administration des lycées professionnels par des personnalités extérieures, « modulariser les formations et les parcours de formation en apprentissage »
Elles ont été désaccordées avec l’État et le Medef, mais elles sont revenues dans le chœur des négociations sur l’apprentissage qu’elles sont prêtes à mettre en œuvre comme voie royale de formation professionnelle […]

Ne restons pas passifs devant l’entreprise de privatisation et d’accaparement de la formation au profit exclusif des entreprises! Il s’agit de l’avenir de la jeunesse!

Notre projet pour le lycée professionnel: ni voie de garage ni impasse un tremplin pour la formation et l’émancipation!

Lisez et diffusez le tract de la CGT Educ’Action 

tract EP CGT Educ Toulouse janvier 2018

Grève nationale le mardi 6 février

Rassemblement devant le Rectorat à 14h.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *