1er degré : des luttes en perspective dans les départements de l’académie.

Quatre rendez-vous pour le premier degré dans notre académie :

Hautes Pyrénées : Mardi 6 février 2018 : Rassemblement à 10H  devant l’Inspection d’Académie des Hautes Pyrénées

Lot : 8 février : Rassemblement devant le collège Gambetta à 14h00 à Cahors pour la défense du service public de proximité.

Haute Garonne : grève le 13 février 2018 pour des moyens à la hauteur des besoins en Haute Garonne.

Ariège : rassemblement devant l’Inspection académique, le mercredi 7 février à 15h pour défendre nos écoles.

Dans les Hautes Pyrénées :

Suppression de 11 postes !
Augmentation du nombre d’élèves par classe.
Moins de temps et de moyens pour un réel accompagnement des élèves.
Mise en concurrence des communes pour le maintien des écoles.

Dans un souci d’efficacité budgétaire, le DASEN veut fermer les écoles rurales et les RPI au profit de regroupements en centres urbains. Pour quels gains ? Plus de déplacements pour les parents et les enfants, des ramassages scolaires incertains, des classes surchargées…
Lien vers tract CGT Educ’Action 65.

Mardi 6 février 2018 : Rassemblement à 10H devant l’Inspection d’Académie des Hautes Pyrénées.

Dans le Lot :

Les enseignants lotois du premier degré sont en grève Le 8 février 2018
Ils proposent un rassemblement devant le collège Gambetta à Cahors, jeudi 8 février à 14 heures pour la défense du service public de proximité.

Dans la Haute Garonne :

Grève le 13 février contre la fusion ZIL-Brigades!

Face à l’austérité du budget de l’éducation nationale pour la rentrée prochaine, l’Inspecteur d’académie choisi de fusionner les différents postes de remplaçant-es en un seul corps. Niant la spécificité des postes de remplacement courts et longs, spécialisés ou non, l’objectif est uniquement de réduire les postes, au détriment de l’accueil des élèves dans les classes. Nous savons que c’est un manque flagrant de postes dans l’éducation nationale qui est le problème et non un soit disant problème d’organisation, aucune solution sans recrutement massif de personnel n’est crédible.

Les effectifs dans les classes en Haute Garonne sont déjà beaucoup trop lourds et la mise en place des CE1 à 12 en REP+ et des CP à 12 en REP l’an prochain va aggraver les situation dans les écoles de l’éducation prioritaire. Les remplacements ne sont déjà pas correctement assurés et les RASED et les PDMQDC (Plus De Maîtres Que De Classe) ont quasiment disparus… Ouvrir des classes sans création de poste va forcément engendrer un déficit quelque part !

Au final, ce sont les conditions d’apprentissage de nos élèves et nos conditions de travail qui se dégradent !

Dans l’Ariège :

Rassemblement devant l’Inspection académique, le mercredi 7 février à 15h pour défendre nos écoles.

Non à la suppression de 7 postes en Ariège

Non à la fermeture de classes.

Pour des moyens à la hauteur des besoins !
Pour la sauvegarde des écoles en milieu rural et de montagne !
Pour les ouvertures de classe !
Pour un renforcement des moyens de remplacement,
Pour l’enseignement spécialisé et adapté et les RASED ,
Pour le maintien du dispositif plus de maîtres que de classes !
Pour une dotation spécifique pour le dédoublement des CP en REP et non pas un fonctionnement à moyens constants qui pénaliserait les autres écoles !
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *