Voie professionnelle : une « task force » aux intentions des plus dangereuses !

Cette « task force », mise en place et pilotée par le Ministre de l’éducation nationale doit piloter la mise en œuvre de la réforme de la voie professionnelle.

La Cgt Educ’action a été reçue à deux reprises, le 30 mars et 2 mai derniers, et a pu avoir un aperçu des différents scénarios envisagées par le Ministère.

Et il y a de quoi être inquiet. En effet les hypothèses portent notamment sur une redéfinition des grilles horaires et des programmes avec une diminution des horaires hebdomadaires et un éventuel retour du PPCP, sur le modèle des EPI de la réforme du Collège !

Il est également question d’une seconde de détermination avec regroupement de différentes spécialités autour de « familles professionnelles » ce qui aura pour conséquence une dé-professionnalisation des diplômes, déjà mis à mal par le Bac pro 3 ans…(voir rapport Calvez-Marcon).

S’agissant particulièrement du Bac Pro GA, le ministère annonce clairement sa volonté de réduire drastiquement les capacités d’accueil… Sur cette question la Cgt Educ’action Toulouse a écrit au Ministre pour exiger la mise en place d’une véritable concertation sur le devenir de la filière tertiaire administrative et sur celui des personnels concernés.

Et pour nos collègues de l’enseignement général, le ministère prévoit la mise en place d’épreuve anticipée dès la classe de première pour supprimer l’enseignement ainsi évalué en classe de terminale. L’exemple de l’histoire géographie ayant été donné

Idem pour les LV2 clairement dans le collimateur du ministère qui envisage leur disparition afin de se « concentrer sur une langue vivante ».

Moins de profs et d’enseignement pour les élèves : qui peut croire que la situation dans nos établissement va s’améliorer ?

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *